Mes amis, mes Amours, mes coups de coeur et de blues, ce que j'aime , moi !

Archives de la catégorie ‘Trucs et Astuces’

Gagner de l’argent tout en dépensant c’est possible et je vous parraine.


Si comme moi vous faite la plupart de vos achats en ligne

Courses alimentaires en livraison ou en drive

envoie de fleurs,

Envoie de courriers recommandé ou simple ou colis ou achats de timbre sur la Poste.fr

achats beauté et mode

achats cadeaux enfants et adultes

Sport

Loisirs

etc

Vous pouvez installez la petite bannière Igraal et quand vous faite vos achats cela vous reverse un pourcentage du montant de vos achats ou une somme prédéfinie (3€, 5€ ou plus) en fonction du montant de vos dépenses.
Ensuite vous pouvez dépenser la somme gagner pour vous faire plaisir ou la reverser pour faire un don à une association.

 

Cliquez sur le lien ci dessous.

http://fr.igraal.com/?parrain=AG_565d73e0f11a6

Un petit poisson dans l’eau…


Cette année j’ai eu envie de faire ma décoration pour Avril moi même et pas seulement afficher des images de poissons.

 

Fond marin :

Matériel :

morceau de carton

Chute de chemin de table bleu

poisson de décoration un peu vieux (initialement sur des tiges en métal j’ai enlevé)

papier de couleur marron et vert pour faire les rochers et les algues.

20170324_151935

 

Mon Aquarium…..

Matériel :

Une boite en carton rectangulaire, couper les côtés pour faire le fonc

Chute de chemin de table bleu

papier de couleur marron et vert pour faire les rochers et les algues.

Imprimer des poissons et/ou des animaux marins (ou les dessiner) les colorier

Du fil de couture blanc pour pas que cela se voit trop

des attaches parisiennes

20170324_19382320170324_193921

 

Et les aquariums de mes loulous en Accueil . « Némo » réalisé avec des empreintes de leurs mains et j’ai fait le décors rajouter les rauyres noires avec de la peinture en feutre et des yeux mobils.

 

 

Fête des grands mères…Activitée assistante maternelle


Comme je l’ai déjà dit, mon blog est plus personnel que professionnel ducoup j’oublie de publier des idées qui pourraient servir à des collegues.

Toutefois voici ce que la fête des grands-mères à pu recueillir de Trésors cette année…

17017136_10212951337717483_1002398869627693129_o

Saint Nicolas (origines, festivités et recette Manalas)


En ce 6 décembre je vous souhaite une Joyeuse St Nicolas!!!!!!!!!!

La Saint Nicolas c’est le Noël des Belges, des Alsaciens et d’autres contrées reculées . C’est une fête pour les enfants (Petits et Grands) que l’on perpétue le 6 décembre . J’ai également appris que c’était le Saint Patron des enfants, des Prisonniers et des Célibataires (on fête les garcons célibataires le 6 décembre comme on fête la Sainte Catherine le 25 novembre)

D’où viens tu Saint Nicolas?

Saint Nicolas, saint patron et protecteur des petits enfants et de la Lorraine est fêté tous les 6 décembre, surtout dans l’est de la France et dans le nord ainsi que dans de nombreux pays d’Europe.

La légende du Père Noel  a été crée à partir du personnage de Saint Nicolas. C’est en quelque sorte l’ancêtre du Père Noel.

L’histoire dit que le personnage de Saint Nicolas est inspiré de Nicolas de Myre appelé également Nicolas de Bari. Il est né à Patara en Asie Mineure entre 250 et 270 après J-C.  Il est mort le 6 décembre, en 345 ou en 352 dans la ville portuaire de Myre en Asie Mineure.

C’est l’un des saints les plus populaires en Grêce et dans l’Eglise Latine.

Il fût Evêque de Myre au 4ème siècle. Sa vie et ses actes sont entourés de légendes.

Après sa mort, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes qui reflètent sa personnalité généreuse.

Chaque épisode de sa vie a donné lieu à lieu à un patronage ou une confrérie d’un métier ou d’une région.

Saint Nicolas, dans son costume d’évêque fait équipe avec un personnage sinistre, le père Fouettard. Celui-ci, tout vêtu de noir n’a pas le beau rôle puisqu’il est chargé de distribuer les coups de trique aux garnements.

La Saint Nicolas est aussi l’occasion pour les enfants de recevoir des cadeaux trois semaines avant que le Père Noël ne passe dans les cheminées. En Belgique On dit même que Saint Nicolas apporte les jouets le 6 décembre et le soir de Noël ce sont les parents.

La veille de la Saint Nicolas, les petits enfants placent leurs souliers devant la cheminée avant d’aller se coucher. Il dépose à côté de leurs chaussures, une carotte et des sucres pour la mule du Saint Nicolas et un verre de vin pour réchauffer le grand Saint.

Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s’ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.

La Légende de Saint Nicolas veut que le saint ait ressuscité trois petits enfants qui étaient venus demander l’hospitalité à un boucher. Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans. Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie. Cette légende est à l’origine d’une célèbre chansonnette :
« Ils étaient trois petits enfants qui s’en allaient glaner aux champs… »

Après la Réforme protestante survenue au XVIe siècle, la fête de Saint Nicolas fut abolie dans certains pays européens.
Les Hollandais conservèrent cependant cette ancienne coutume catholique. Au début du XVIIe siècle, des Hollandais émigrèrent aux États-Unis et fondèrent une colonie appelée « Nieuw Amsterdam » (en néerlandais) qui, en 1664, devint New York. En quelques décennies, cette coutume néerlandaise de fêter la Saint-Nicolas se répandit aux États-Unis. Pour les Américains, Sinter Klaas devint rapidement Santa Claus.

Après plusieurs décennies, la société chrétienne trouva plus approprié que cette « fête des enfants » soit davantage rapprochée de celle de l’enfant Jésus. Ainsi, dans les familles chrétiennes, saint Nicolas fit désormais sa tournée la nuit du 24 décembre.

(sources : http://www.joyeux-noel.com/ )

 

 

Moi comme j’adore les traditions et que je ne manque pas l’occasion de fêter des choses sympas surtout pour et avec les enfants je le fête tous les ans bien que n’étant pas ni Belge, ni Alsacienne 😉

Cette année j’ai pris des idées d’activités à réaliser avec les enfants sur le blog d’Edith Nounoudunord ( http://nounoudunord.centerblog.net/) qui est une mine d’or pour nous autres Assistantes Maternelles. Merci à elle pour tout son savoir, son imagination et de nous faire partager . Je n’oublie pas de la remercier pour prendre du temps de répondre à ses mails et de nous donner son avis et ses conseils. Bravo et Merci à Elle.

Ensuite j’ai fait des chocolats à remettre aux enfants et mes traditionnels Manalas que je faisais déjà tous les ans.

IMG_20141205_142725 IMG_20141205_142708 IMG_20141202_131056

Recette des Manalas :

Ingrédients :

  • 700 g de farine de blé ordinaire (type 55 de préférence)
  • 80 g de beurre ramoli
  • 10 à 15 g de sel
  • 20 g de levure de boulanger
  • 2 à 3 cuillères à soupe de sucre en poudre (30 à 50 g)
  • 40 cl de lait
  • 1 oeuf
  • Pépites de chocolat (pour les yeux)
  • Pour le glaçage :
  • 1 jaune d’oeuf dilué avec un peu de lait
Préparation :
Elle peut se faire en MAP (Machine a pain) :  mettre tous les ingrédients sauf pépite et de quoi faire le glaçage) programme pâte cycle complet : 1 h 30,
soit au robot :
 Diluer la levure avec 15 ml de lait tiède et 2 CS de farine, mixer et laisser pousser 15-20 minutes, ensuite ajouter les œufs, la farine, le sel, le sucre,le beurre,  le restant du lait et l’oeuf
mixer les ingrédients, faire une boule homogène la mettre dans un grand saladier et laisser pousser dans un four préchauffer a 50° degrés 1 h 15.

Une fois que le pâton à pousser on étale au rouleau à pâtisserie sur 8 mm d’épaisseur environ la pâte sur un plan de travail propre mais fariné
. A l’aide d’un emporte pièce en forme de bonhomme (pour les pressées comme moi) on fait nos manalas que l’on dispose sur des plaques de cuisson a four (avec papier sulfurisé ou papier cuisson) on ajoute des yeux avec soit des gouttes de chocolats (pépite, pointe enfoncées dans la tête pour que cela tienne) ou des pignons de pain, ou des raisins sec pas trop gros.

On recouvre d’un torchon et on laisse pousser dans une pièce chaude environ 30 minutes. Pendant ce temps on  allume le four à 180 degrés.

Quand les manalas ont poussé on les badigeonne avec mélange jaune d’œuf et lait et on enfourne pour 12 minutes. C’est prêt!

Former les Manalas, soit vous trichez en achetant une emprunte en forme de bonhomme comme moi soit vous pouvez formez les bonhommes à la main :

 

Technique pour celles et ceux qui ont le courage de façonner les manalas de manière traditionnelle, c’est à dire à la main!

Une fois la 1ere pousse du pâton, on remet la pâte sur le plan de travail et  on l’écrase légèrement avec les mains. La couper en 16 morceaux égaux. (on peut peser le paton, diviser son poids par 16 pour faire vraiment équilibré)

Pour chaque morceau, couper 1/4 de la pâte et former une petite boule pour la tête. Façonner ensuite le reste en un cylindre et le poser sur la plaque de cuisson en l’aplatissant légèrement. A l’aide d’un couteau bien aiguisé, couper les jambes et les bras du manala avec une corne de cuisine ou un couteau. Éviter de faire des bras trop fins qui deviendront secs à la cuisson. Poser la tête du manala sur ses épaules et poser les yeux.

Couvrir les plaques avec des linges humides et laisser doubler de volume à température ambiante (1/2 heure).

Ensuite on badigeonne et on enfourne a 180 degrés mais entre 15 et 17 minutes cette fois ci. Surveillez le four.

Un salon de coiffure au top : Elisabeth et Paula


Trouver un bon coiffeur pour nous les filles c’est aussi primordial que trouver un bon gynécologue ou un dentiste. Une mauvaise expérience et c’est fini on ne veut plus y aller.

J’ai pris des années avant de savoir ce que je voulais vraiment côté coupe. Et encore plus a trouver LE salon qu’il me fallait.

Enfant je ne faisais couper que les pointes ayant peur que cela ne repousse pas assez vite. Et en vieillissant je ne supporte plus les cheveux long. Mais il m’aura fallu un super salon et surtout une artiste de talent pour que me décide a couper très court.

Je dis artiste, car la coiffure , c’est un art. On modèle, on crée. On arrange. On soigne.

Une coupe de cheveux raté c’est juste pas vivable pour l’estime de soi. On a honte de sortir, on se camoufle on ne se sent pas bien. Les cheveux cela repousse certes, mais c’est quand même des semaines ou des mois de torture a ne pas oser se regarder dans la glace ou a subir des moqueries. Donc il est vitale que le résultat soit impeccable quand on sort de chez le coiffeur.

Une coupe de cheveux sympa, des cheveux sain et structuré et on à l’impression qu’on est « le roi du monde ». On a l’impression d’avoir des supers pouvoir. Au moins le jour où on sort de chez le coiffeur et que la coiffure tient en place. Dés le 1er lavage le brushing parti on redescend de son piédestal mais au moins on ressemble quand même à quelque chose. Les techniques de brushing cela s’apprend mais tout le monde n’a pas « la main » pour y arriver aussi bien.

Bref il est important d’essayer plusieurs salon de coiffure pour trouver celui qui vous convient.

Moi je dois beaucoup au salon de coiffure « ELISABETH ET PAULA » de Viroflay rive droite.

77119_172500679441837_3079750_n

Salon « Élisabeth et Paula »

12 rue Gabriel Péri

78220 Viroflay

tel : 01 30 24 04 64

Quand je suis arrivée dans la ville en  décembre 2006  le salon venait de changer de propriétaire et je n’avais pas eu d’avis sur la nouvelle équipe. En centre ville il y avait un salon d’une grande chaîne. En général je leur fais confiance comme la plupart des gens mais c’est souvent l’usine.

Il faut faire vivre les commerçants de son quartier pour ne pas qu’ils disparaissent. Si les commerçants disparaissent, souvent les populations disparaissent à force.

Mais faut il encore que les commerçants soit à la hauteur des attentes des clients et ce n’est pas toujours le cas.

Là chez « Elisabeth & Paula » j’ai pu rencontrer une équipe jeune, dynamique et un décor rajeunit.Toute l’équipe est menée par les 2 sœurs qui donnent leurs noms au salon.

11010994_990318850993345_5261581724853229471_o

Pour ma part j’ai eu affaire à Paula qui m’a aidé à Affirmer mon style. J’osais la couleur, elle m’a fait oser les coupes.

Je l’ai surnommée « Paula Aux Mains d’argent » en référence à Edward, car elle est  agile et rapide avec ses ciseaux et transforme les tête en chef d’œuvre. Merci à elle.

Le salon est design, l’équipe est dynamique et c’est un salon ou les stagiaires apprennent beaucoup. Ceux que j’ai pu voir faire leur stage ont tous eu leurs examens haut la main.

Les côtés positifs :

Des sourires, un café ou un thé et même du champagne et des chocolats au moment des fêtes.

Vous pouvez soit discuter avec les coiffeuses et c’est séance papotage entre filles conviviale ou optez pour un moment au calme. On ne vous force pas la main.

Côté technique, le salon à de tout. De la coupe simple et basique aux coupes ou chignons élaborés. On peut se faire faire des mèches ou une couleur, des soins ou poser quelques extensions sur commande. Et pour l’entretient des produits récents et adapter vous sont proposé.

Côté fréquentation, les petites « mamie » du quartier viennent là se faire une beauté et voir du monde comme les femmes actives, les messieurs pressés et bien sur les enfants. Pour les touts-petits sont prévus un petit siège haut  avec volant et une blouse rigolote pour les amuser  et un bonbon avant de repartir.

Il ne faut pas hésiter a demander conseil en fonction de votre forme de visage ou votre morphologie, et osez les coupes qui vous sortent de l’ordinaire . Avoir du basique pour peu d’entretien, cela va un temps, mais affirmez votre personnalité ! C’est bon pour l’estime de soi et le moral on vous dit!

Il est même possible de prendre rendez vous pour un maquillage ou une manucure.

Le petit ++ du salon sont les fauteuils vibrants et massant qui se trouvent au niveau des bacs. Un pur moment de détente, et quand il n’y a pas trop de monde vous pouvez même demander un 2eme tour! Ça fait un bien fout en plus du petit massage capillaire auxquelles elles sont toutes formées. Un VRAI moment de détente

Ponts  négatif :

Rien n’est jamais parfait :

Le salon étant victime de son succès toujours grandissant depuis sa reprise par les 2 sœurs il est souvent plein aux heures de pointes, c’est a dire après l’école ou le mercredi après midi ou le samedi. Il est donc préférable si vous avez un RTT de prévu de prendre RDV pour un jour de RTT en dehors de ces créneaux surchargé  pour en profitez pleinement et plus rapidement. C’est un conseil surtout valable pour les gens pressé ou les hommes qui ont souvent du mal à accepter de se faire dorloter en publique 😉

D’une manière générale tout comme pour le dentiste ou un médecin traitant pour aller chez le coiffeur il est préférable de prendre rendez vous cela évite les surprises de l’attente.

Le salon est un peu petit sur le fond de la pièce et du coup entre les bacs et le vestiaires quand on a les pieds allongés pour se faire masser on a parfois l’impression que l’on va gêné le passage. Ce n’est qu’une impression mais c’est là.Si le salon pouvait avoir une autre configuration ou agrandir ses murs se serait la perfection je vous assure.

Pour vous dire à quel point le salon est bien c’est que depuis le début des travaux pour le Tramway T6 qui sont juste devant lui, le salon est un des rares commerçants du quartier a ne pas perdre sa clientèle a cause des travaux. Et croyez moi ce n’est rien. Le pressing a du fermer ses portes en juillet 2013, le salon d’esthétique rive droite a déjà malheureusement ouvert ses portes seulement quelques mois avant le début des travaux et donc n’avait pas forcément une clientèle fidèle en masse, et la boulangerie (ou plutôt le dépôt de pain) ne fonctionne qu’à moitié car les gens ont la flemme d’aller plus loin pour du pain mais la qualité n’est pas forcement au RDV. Le 2eme salon d’esthétique n’est jamais ouvert et le monsieur de la retoucherie attend sa retraite avec impatience pour délaisser le quartier. En Résumé le salon à de la chance de voir sa clientèle toujours aussi nombreuse et fidèle. C’est bien une preuve que l’équipe fait un travail formidable.

Le salon a même reçu un diplôme les informant qu’il faisait parti des meilleurs salon de coiffure de France.

11034264_960269930664904_4291929257624071781_n

Ne pas oublier prendre soin de soi prend du temps mais ce temps est nécessaire. On reprend des forces physique et mentale quand on arrête de courir ne serait ce qu’une heure entre 2 rendez vous, les transports, le boulot, les enfants. Tout le monde a besoin de souffler, d’une pause, se ressourcer. Les coiffeurs comme les esthéticienne on sait qu’on y va pas que pour 5 minutes alors il ne sert à rien de s’impatienter ou de s’énerver si on doit un peu attendre. On respire et on apprend a se détendre 😉 Vous en ressortiez ragaillardi.

 Non je ne travaille pas chez Elisabeth et Paula mais vous me connaissez depuis le temps, quand j’aime je le fais savoir.

Je tiens à vous montrer  mon évolution capillaire depuis que je connais le salon….

2007…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mai 2007

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

décembre 2007

 Février 2008

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

mai 2008 :

DSC00146 DSC00145

Septembre 2008 :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

dec2008

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

dec 2008

  En 2009 ça y est je me lâche, je laisse carte blanche à Paula pour y aller franchement…

dsc00664 dsc00663 dsc00662

 Julllet 2009 :

dsc00674 dsc00731

 En 2010 je redeviens plus sage

2010-05-28 13.59.58 DSC01645

Début octobre 2010  :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Entre octobre 2010 et fin Août 2011 j’étais à la Réunion et la bas les coiffeurs de quartier ne sont pas forcément terrible pour les gens de la métropole. Ils n’avaient pas de couleurs, encore moins du Roux et côté coupe de cheveux cela n’a pas été terrible.

Nous sommes venus assister au mariage de mon beau frère début juin 2011 du coup le 31 Mai a peine sortie de l’avion je suis allé voir Paula pour m’arranger ma crinière…

 juin 2011 :

DSC05165 DSC05167 DSC05170 DSC05173

Décembre 2011 :

DSC08847 DSC08848

Juin 2012

IMAG0535

Mars 2013 :

DSC03270 DSC03273 DSC03275 DSC03276 DSC03277 DSC03278

début Juillet 2013 :

47977_10201759831656826_1433179805_n 1016922_10201759831296817_733501459_n

 30 Août 2013 :

IMG_20130830_162013 IMG_20130830_162019

Decembre 2013

IMG_20131218_163748 IMG_20131218_165119

Et oui une coupe structurée cela s’entretient faut y aller régulièrement…

Février -mars 2014

IMG_20140203_114328

IMG_20140310_111509

 Fin mai 2014 avant mon déménagement  :

IMG_20140514_095720 IMG_20140514_113031 IMG_20140514_113115

Voici quelques exemples de chignon réalisé par les filles de l’équipe :

11412235_1010475095644387_6611659764419730714_n 10411789_808931785798720_610543134818339213_n 1237830_650909358267631_13376066_n 307340_551745918183976_835265268_n 225062_213825425309362_774538_n 66788_576934638998437_1093777401_n

et il y en a plein d’autres sur la page Facebook du salon https://www.facebook.com/elisabethpaula.coiffure

Bref allez y de ma part!

Bonne coupe!

Estime de soi : S’aimer soi meme parce que personne d’autre ne le fera pour vous


(mise a jour 10 septembre 2015, texte initialement publié en 2010)

Bonjour,

Aujourd’hui petit post sérieux pour parler d’un problème qui me tient à cœur. L’estime de soi qu’il soit physique ou moral.

J’en ai déjà parlé de manière mentale, j’ai suivi des stages et lu des livres pour tenter de regagner une estime de moi même entachée par des moqueries, des insultes des autres mais aussi de moi même, des critiques, de l’ignorance, un manque de reconnaissance….

L’estime de soi, se perd très facilement mais c’est comme la confiance quand on la perd, on met beaucoup de temps à la retrouver. C’est un travail de tous les jours.

Un jour on va bien, on se sent bien dans sa tête et du coup on croit que le problème est réglé, mais pas forcément, le moral c’est en dent de scie.

L’estime de soi à également un rapport avec sa vision de soi même dans le miroir.

Je suis RONDE, grosse pour certains et obèse morbide aux yeux de ma wii balance board ou des médecins.

Enfant j’ai longtemps souffert de mon physique, ronde, des taches de rousseurs, des lunettes (J’ai échappé à l’appareil dentaire!) et blanche comme une baignoire. Tout pour plaire.

Alors j’ai testé les vêtements larges : surtout à éviter c’est pire encore!

J’ai testé d’être invisible, ça par contre ça marche, tout en noir, le cheveux terne, pas mise en valeur, silencieuse (si, si je vous jure), n’allant nulle part de peur des moqueries ou de déranger. Ah ça j’ai pas eu de succès auprès des garçons et pour cause! J’étais la bonne copine qui conseille ses copines, qui donne des astuces beauté et qui ne les applique pas elle même, j’étais toujours la fille gentille qui donne tout pour rien et qui laisse sa rivale sortir avec l’homme de ses rêves. J’en ai écrit des poèmes qui parle de solitude, de mort, de fille abandonnée…ah le spleen…..

A force d’être la bonne copine, on trouve des vrais amis, ceux qui n’ont que faire de votre apparence et ne vous critique pas, qui aiment passer du temps avec vous.

Pour ma part j’ai commencé à faire un ravalement de façade assez tard et ce, grâce à une raison un peu idiote au départ mais qui m’a bien servi par la suite.

Mes potes faisaient des soirées où il fallait danser et imiter tel ou tel artiste. Un jour ils ont voulu faire en spectacle à présenter à des amis au nouvel an, la chanson des Spice Girl « Wanabee » Petit groupe de 5 filles qui venaient d’Angleterre et qui ont révolutionner le monde des girls bands. C’était en 1998.

Mes potes m’ont attribué le rôle de Geri Halliwell, un peu par hasard et aussi par rapport à parait il une certaine ressemble entre nous 2 (à l’époque)

IMAG0598

Jouant le jeu jusqu’au bout moi qui était plutôt terne, habillée de noir et commençant à peine à me colorer les cheveux pour ne plus avoir 3 mais une seule couleur, le Roux pour ne plus être transparente, j’ai étudié de prêt Geri.

Côté couleur elle en portait plein et des très vive! Comme il était vrai qu’on se ressemblait, si elle pouvait porter telle ou telle chose, je le pouvais aussi. C’est ainsi que grâce à elle je porte des couleurs! Merci Geri! J’ai appris à me sentir mieux dans mon corps en apprenant à me mettre en valeur,.

Je suis fière de garder le surnom de Géri qui est pour moi le symbole d’une renaissance et de mon coté ouvert au monde, épicée et sûre de moi.

Mon côté épicé s’est révélé grâce à elle et puis j’ai continué à travailler ceci pour apprendre à m’accepter. J’ai encore quelques complexes et je compte bien réussir à les surmonter.

J’ai tenté des régimes quand j’étais enfants qui n’ont pas marché. Le stress me fait grossir même quand je ne mange rien, et même si je reconnais être gourmande, je ne suis pas gloutonne. Je ne me lève pas la nuit pour grignoter, je ne mange pas en dehors des repas. J’aime cuisiner des bons plats avec des saveurs et des couleurs, et des choses qui font plaisir au palais, mais ce n’est pas pour autant que cela baigne dans l’huile, la graisse ou les calories d’une manière générale. J’aime recevoir et j’aime faire plaisir! Et j’achète même des tas de sucreries ou autres cochonneries, pour le simple fait de les avoir en cas d’envie, mais la plupart du temps …je ne les mange pas! Je vous jure que c’est vrai!

Mes complexes physique actuels sont :

Que j’ai toujours l’impression de paraître vulgaire quand je porte un décolleté. L’impression de tout mettre en vitrine , l’impression que certaines me trouveront agicheuse. Mais tout ceci c’est souvent dans la tête que cela se passe. Je dompte ma phobie des décolletés en en portant davantage depuis quelques années mais pendant longtemps  je cachais mes décolletés avec un débardeur ou un gilet ou une épingle à nourrice.

J’avoue que je ne suis toujours pas fan de mes fesses qui sont trop larges et me font plus penser à un oreiller qu’à un « petit cul de déesse ». Mais mon homme m’a dit un jour qu’il était confortable LOL Alors depuis il me préoccupe moins.  Et depuis quelques années seulement (depuis mon passage à la Réunion en fait) j’affronte même les piscines et la plage Mais j’avoue que j’ai toujours du mal avec les piscines publiques. En vacances ce n’est pas pareil c’est un contexte cool et on ne connait personne mais le reste de l’année je ne me sens pas d’aller à la piscine. Entre le froid, le manque de temps et pas envie que

Je n’aime pas mon teint laiteux. Même si je suis passionnée par le XVIIIème siècle et que mon teint aurait fait fureur à cette époque,  je me sens mal.  Je suis aussi passionnée par les vampires qui sont blanc comme neige ou presque, mais rien à faire…alors j’ai fait des conneries avec ma peau. L’autobronzant carotte qui se répartie mal et qui fait des taches sans oublier que cela part au lavage. Nul. Les lingettes autobronzante, inefficaces.

Un été,  dans la maison de campagne de mon meilleur ami près de Chartres j’ai « fait ma belle  » comme on dit, j’ai pas mis de crème alors qu’il y avait un magnifique ciel bleu sans nuage. Je me suis dit au pire quelques coups de soleil qui passeront et basta j’aurais quelques couleurs.

Il aura fallu une journée complète en bord de piscine sans protection pour être brûlée au 2ème et 3 ème degrés par le soleil. Bilan, je n’ai pas pu marcher pendant 1 semaine, j’ai usé un tube de biafine par jour. Mon père venait de chez lui dans le 13 e arrondissement chez moi dans le 9eme pour venir promener ma chienne parce que j’habitais au 6eme étage et que je ne pouvais pas marcher. Je mettais 20 minutes pour aller de mon lit à ma salle de bain, distance 5 mètres à tout casser!

Ma peau a désormais des problèmes de sécheresse cutanées et ne supporte pas les excès. Désormais je me protège la peau et je la prépare. Je m’accorde 10 séances par an Maximum d’UV pour préparer ma peau quand je sais que je vais affronter un peu le soleil et faire « ma belle  » à aller bronzer. Sans cela, je crame.

Mine de rien vivre à la Réunion aura aider ma peau. Pendant 1 an j’ai été au soleil tout le temps et depuis je bronze plus facilement, je prend moins de coups de de soleil. Toutefois il me faut bien hydrater ma peau pour ne pas peler ou me flétrir comme une vieille pomme LOL

Bilan : Faire attention à soi!!!!et ne pas faire n’importe quoi.

2010 était  pour moi une année de changement.

Plus de ce boulot de secrétaire qui m’a ruiné la santé et le moral et m’a fait perdre beaucoup de mon estime de moi. Faut dire que le harcelement moral et être rabaissée et pas considérée comme un être humain parce qu’on est que Secrétaire et pas cadre ça n’aide pas….

Un déménagement à la Réunion et affronter un de mes gros démon : m’éloigner de mes racines, ma tribu, mes proches.

Un travail sur moi pour savoir quoi faire de ma vie et apprendre à faire quelques changements.

Je vais tâcher de mettre à profit cette année sur l’Ile pour réussir à me calmer un peu (et y’a du boulot, je suis toujours aussi stressée pour le moment), pour relativiser certaines choses et m’occuper de moi.

Je vais tacher de finir mon travail sur mon image, et dire merde aux critiques sur mon physique. J’ai adopté des couleurs plus flash même si j’en avais déjà quelques une, je porte du court alors que je n’ose pas en métropole, et je porte des décolleté et j’ose sortir de chez moi!!! et cela sans le cacher!

Et croyez moi cela n’a l’air de rien mais c’est énorme pour moi.

Et tout cela grâce à qui? A moi d’abord parce que j’ai de la volonté mais aussi parce que j’ai eu une piqûre de rappel grâce à l’association « des Chics Madame Réunion » et à leur 10 commandements

Des femmes de tous âges, rondes ou anciennes rondes qui ont décidé qu’elles allaient ne plus s’enfermer chez elle et profiter de la vie, être heureuse et montrer aux autres qu’on peut être bien enveloppée et bien dans sa tête. Qu’il suffit de ne plus s’insulter soi même continuellement devant son miroir quand on osait l’affronter le matin et que l’on peut apprendre à se mettre en valeur.

Ces femmes courageuses ont même fait un défilé de mode le 4 décembre 2010 ici à la Réunion pour montrer de quoi elles étaient capables. Et ce type de défilé est une première sur l’île . Prenez en de la Graine en Métropole! Y’a pas besoin d’être Jean Paul Gaultier pour faire défiler des rondes et que ce soit beau! Depuis cela s’est un peu plus démocratisé mais en 2010 ce type de défilé c’était osé.

Et on a vu leur progrès. Certaines étaient très complexée au moment de rentrer dans l’association, et savait à peine sourire de peur de déranger! Mais maintenant, avec leur réunions, leurs préparatifs, leurs séance photos et relooking (coiffures, vêtements, maquillage) elles se sentent plus sûre d’elles mêmes, plus solidaire, plus en confiance, et cela leur fait du bien au moral et cela se voit. Ces femmes sont rayonnantes! Je ne serais pas surprise d’apprendre que certaines d’entre elles ont même sûrement perdu du poids. Quand on focalise moins sur quelque chose cela finit toujours par y arriver!

Ces femmes sont charmantes pour avoir discuté avec elles sur le net et les avoir rencontrée et je suis sure que si certaines de mes amies, ronde ou complexée (parce que même les minces ont des complexes) prenaient un peu plus de confiance en elle en se disant qu’elles en valent la peine, qu’elles sont elles aussi formidable et qu’elles sont belles , avec un apprentissage en relooking sans pour autant passer par le bistouri ou vider son compte en banque, je suis sure que bon nombre d’entre elles iraient mieux.

Tout Être est beau à sa manière. Personne n’est parfait, tout le monde à des défauts. Tout le monde est unique. Tout le monde à le droit au bonheur et à l’Amour, à L’amitié et au Respect. Pour que les autres nous respecte, il faut se respecter soit même. Pour être aimé des autres, il faut s’aimer soi même. Il faut arrêter d’idéaliser les Autres et se dire que l’on est rien ou personne, ou nulle. Ce n’est pas vrai.

Bref. Le travail sur soi est un combat de tous les jours mais il en vaut la peine. Parfois les progrès vont très vite. Mais il est facile d’oublier et de parfois faire revenir ces vieilles habitudes.

Occupez vous de vous, sans culpabiliser.

J’utilise souvent cette métaphore mais elle est vraie, un être humain c’est comme une voiture, il faut le bichonner, l’assurer, et lui donner de l’essence pour qu’il puisse rouler. Et il faut aussi savoir couper le moteur pour recharger les batteries.

Donc ne pas culpabiliser quand on se repose ou quand on se fait du bien. Prendre du temps pour soi n’est pas égoïste (à condition de ne pas faire que cela bien entendu) c’est une question de bon sens et de survie.

Aimez vous et occupez vous de vous, parce que même en vivant avec d’autres vous ne serez jamais mieux servi que par vous même.

Voila.

Un long post certes, j’espère ne pas avoir découragé mes lecteurs, mais il fait du bien.

Et J’espère que certains suivront les conseils.

A bientôt et n’hésitez pas à poster des commentaires!!!

Céline alias Géri

Recette du pâté de Pâques Traditionnel.


Je remonte ce post comme tous  les ans….

En cette période Pascale, je vous propose une recette facile et délicieuse.

Il parait que cette recette est Berrichonne ou Charentaise.

Moi je l’ai toujours connue dans ma famille, ma grand mère nous la faisait tous les ans pour le repas de Pâques. Depuis sa mort jai repris le flambeau et j’apporte parfois quelques variantes à la recette originale.

Je vous rapporte ici la recette que j’exécute.

Pâté de Pâques façon Mamy

 

Ingrédients  pour 1 pâté taille standard : (environ 6/7 part, prévoir le double de quantité au dela  pour faire 2 pâtés, il se conserve plusieurs jours)

250g de farce à légumes ( pour tomates farcies)

250g de chair à saucisse

Sel, Poivre,Noix de muscade,sauge,Persillade (possibilité de mettre du mélange 4 épices)

option ail /échalote

4 / 5  Œufs Durs par pâté

1 jaune d’œuf pour le badigeon

2 rouleaux de pâte feuilletée.

 

6 ou 8 Pruneaux coupé en morceaux a faire mariner dans de l’Armagnac (qu’ils soient recouvert)

 

Ou

 

1 bonne poignée de raisin sec (noir ou blanc) à faire mariner dans du Rhum (qu’ils soient recouvert)

des abricots secs marinés à l’alcool de votre choix coupés en petits morceaux. et prévoir qq cuillère d’alcool pour mettre dans la farce

 

Option : Des gésiers à coupé en morceaux et/ou des morceaux de magrets de canard séché en petit morceaux.

 

Préparation :

 

24 H ou 48H avant dégustation :

Dans un bol faire mariner les fruits que vous avez choisi pour aromatiser votre pâté dans leurs alcools respectif pendant 2 H a 3 H

 

Dans un saladier mettre la farce avec sel, poivre, un peu de noix de muscade, les herbes de Provence et la persillade et si vous avez choisi l’option les gésiers coupés en morceaux. Rajouter les fruits marinés avec leur alcool. Mélanger. Recouvrir le tout avec un film étirable et faire passer 12H minimum au frigo.

 

Faire cuire les œufs pour qu’ils soient durs.

 

La veille de la dégustation ou le matin pour le soir. :

Faire préchauffer le four à 200degrés

 

Sur la lèche frite de votre four ou sur une plaque étaler du papier cuisson.

 

Dérouler un rouleau de pâte feuilletée. Avec une cuillère ou à la main étaler un peu de farce sur le centre de la pâte sur une hauteur de 1cm , disposer les 4 œufs durs (sans la coquille) et recouvrir avec la fin de la farce.

Replier la pâte feuilletée , ajouter la 2eme pâte feuilletée pour que cela recouvre bien le pâté.

On peut faire des strilles au couteau, décorer, mais surtout ne pas oublier de faire un trou au centre pour laisser échapper la vapeur.

Badigeonner avec le jaune d’œuf et enfourner à mi hauteur pour 35 à 40 minutes.

Il se peut que la croûte soit bien dorée avant la fin de la cuisson, dans ce cas recouvrir avec du papier aluminium mais ne pas sortir du four et laisser finir le temps de cuisson.

A la fin des 40 minutes éteindre le four et laisser refroidir (on peut ne pas sortir le pâté du four)

Attention la graisse de la farce est logiquement ressortie et cela rend du liquide dans le fond du plat, dans ce cas penser a le vider, le plat encore chaud pour ne pas détremper la pâte et laisser refroidir.

 

Se déguste froid nature ou accompagné d’une petite salade, frisée ou mâche par exemple.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERADSC03356 DSC03365 DSC07325 DSC07327

 

Nuage de Tags

%d blogueurs aiment cette page :